Si vous avez des questions, nous avons des réponses. Nous avons rassemblé une liste des questions posées les plus fréquemment concernant nos produits laitiers. Vous la trouverez dans la section FAQ (foire aux questions). Cette liste est classée par catégories afin de vous aider à faire votre recherche.

Vous voulez en savoir plus sur l’un de nos produits ? Vous n’avez pas trouvé l’information recherchée dans la FAQ ? Peut-être aimeriez-vous nous faire une suggestion ou un commentaire ? Consultez la section « contactez-nous » et acheminez votre message par courrier électronique ou communiquez avec nous par la poste ou par téléphone.

Questions sur le lait

Pourquoi n’y a-t-il pas de vitamine A d’ajoutée dans le lait 3,25 % ?

La vitamine A du lait se trouve dans les particules de gras. Ainsi, l’écrémage du lait a tendance à réduire la teneur en vitamine A naturellement présente dans le lait. On doit donc ajouter de la vitamine A dans les laits à teneur réduite en gras. La vitamine A ajoutée dans le lait s’appelle Palmitate.

Pourquoi ajoute-t-on de la vitamine D dans le lait ?

La vitamine D est ajoutée au lait pour permettre à l’organisme d’assimiler un maximum de calcium, nécessaire à la formation et à la santé des os et des dents. Un verre de lait ordinaire comble 44 % de nos besoins quotidiens en vitamine D.

Quelle est la durée de conservation normale du lait ordinaire ?

Si le contenant est fermé, le lait se conserve de 18 à 22 jours à une température variant entre 1 et 4 degrés Celsius. Une fois le contenant ouvert, le goût pourrait commencer à s’altérer après 5 ou 6 jours.

Peut-on congeler le lait ?

Oui, pendant un maximum de trois semaines. La congélation n’altère ni le goût ni la valeur nutritive, mais il y aura des cristaux lors de la décongélation. En outre, plus il y a de matière grasse, moins le lait se congèle bien.

À quoi correspond la date indiquée sur les contenants de lait ?

Il s’agit de la date de péremption du produit, soit la date jusqu’à laquelle il devrait se conserver s’il est maintenu dans des conditions propices.

Quelles sont les meilleures conditions pour conserver le lait ?

Le lait se conserve à une température variant entre 1 et 4 degrés Celsius. La crème peut se conserver un peu plus longtemps que le 15 jours. De plus, elle peut rester quelques heures à la température de la pièce sans s’altérer.

Quels sont les numéros que l’on retrouve sur les contenants ?

Outre le code de péremption, Québon imprime sur ses contenants le numéro de permis de l’usine qui a fabriqué le produit. La date et l’heure de production y figurent aussi, ainsi que le numéro d’identification de la remplisseuse.

Est-ce que je peux remplacer le lait de vache par du lait de soya et obtenir la même valeur nutritive ?

Le lait de soya est un extrait de fèves de soya broyées. C’est un aliment très apprécié car il contient des protéines végétales et ne contient pas de cholestérol même s’il contient d’autres matières grasses. Cependant, le lait de soya contient beaucoup moins de calcium que le lait de vache. Une tasse (250 mL) de lait de soya ordinaire contient 10 mg de calcium alors qu’une tasse (250 mL) de lait de vache contient 320 mg de calcium.

Sur l’emballage du lait écrémé de Québon, on peut lire l’inscription « sans cholestérol », mais dans l’encadré donnant l’information nutritionnelle, il est indiqué que ce lait contient du cholestérol. Pourquoi ?

Selon les lois sur l’étiquetage des aliments formulées par l’Agence canadienne d’inspection des aliments, un aliment est considéré « sans cholestérol » lorsque 3 mg ou moins de cholestérol par portion de 100 g se retrouvent dans la composition de cet aliment.* Le lait écrémé de Québon contient 2 mg de cholestérol par portion de 250 mL, ce qui en fait un excellent complément pour ceux qui favorisent une alimentation sans cholestérol ou réduite en cholestérol. *Source : Guide d’étiquetage et de publicité sur les aliments – Canada, ACIA 2000.

Pourquoi ne fabriquez-vous pas de lait de chèvre ?

Québon joue un rôle actif dans l’industrie laitière depuis de nombreuses années et elle accorde beaucoup d’importance au développement de nouveaux produits laitiers. Pour le moment, nous préférons concentrer notre temps, nos recherches et nos ressources sur ce que nous connaissons le mieux, le lait de vache.

Plusieurs recettes demandent du lait sur. Est-ce que je peux faire surir du lait ?

Oui. Vous pouvez faire surir du lait en ajoutant une cuillère à soupe de vinaigre ou de jus de citron à une tasse de lait frais. Pour la cuisson, nous vous recommandons d’utiliser les produits laitiers avant leur date d’expiration, sans quoi les résultats peuvent grandement varier.

Questions sur l’homogénéisation

Un lait homogénéisé, c’est quoi ?

Le lait homogénéisé est un lait contenant 3,25 % de matière grasse. Par un traitement mécanique en usine appelé homogénéisation, les globules de gras du lait sont brisés en des globules plus petits et uniformément dispersés dans le lait.

D’où vient l’homogénéisation?

C’est un ingénieur français nommé Gaulin qui a inventé de l’homogénéisateur. Les premières machines furent importées en Amérique du Nord en 1909.

Questions sur la pasteurisation

Qu’est-ce que la pasteurisation?

Il s’agit d’un procédé qui consiste à chauffer chacune des particules d’un produit alimentaire à une température suffisante et suffisamment longtemps pour rendre le produit exempt de micro-organismes pathogènes.

Est-ce que la pasteurisation s’applique à tous les produits ?

Bien qu’elle se fasse à des étapes différentes selon les produits, la pasteurisation fait partie de la production de tous les produits.

Que signifie l’abréviation UHT que l’on retrouve sur certains contenants?

UHT est l’abréviation d’ultra-haute température. Il s’agit d’un traitement utilisé pour rendre le produit plus stérile, ce qui a pour effet de prolonger sa période de conservation.

Question sur l’UHT

Que signifient les lettres « UHT » sur les contenants de lait?

Durant le traitement UHT, la crème ou le lait est brièvement chauffé à très haute température, normalement entre 135 et 145 °C (275 – 293 °F), ce qui détruit la plupart des micro-organismes qui finiraient par altérer le produit ou le faire surir.

Le traitement UHT s’effectue dans un système fermé, étanche à l’air, qui empêche toute contamination par les micro-organismes présents dans l’air ambiant. Le produit passe par des phases rapides de chauffage et de refroidissement. Le conditionnement est aussi fait dans des conditions parfaitement aseptisées, c’est-à-dire que le produit est emballé sans que personne n’ait à y toucher ou à toucher aux contenants. En outre, les contenants eux-mêmes sont complètement désinfectés ou stérilisés avant le remplissage.

Les premières expériences de stérilisation du lait en bouteille ont été effectuées par Louis Pasteur. Pourtant, ce n’est que dans les années 1960 que le traitement et le conditionnement aseptiques ont été perfectionnés et que le procédé UHT actuel a été mis en application. De nos jours de la crème, du lait et d’autres produits laitiers UHT sont vendus dans toutes les parties du monde.

Questions sur la crème

Quelles sont les meilleures conditions pour conserver le lait ? Combien de temps se conserve la crème ?

Le lait se conserve entre 1 et 4 degrés Celsius. La crème peut se conserver un peu plus longtemps que le lait. Une fois le contenant ouvert, elle peut se conserver jusqu’à 15 jours. De plus, elle peut rester quelques heures à la température de la pièce sans s’altérer.

Est-ce que la crème se congèle ?

Nous ne recommandons pas de congeler la crème parce que sa texture sera complètement différente après la décongélation. Au lieu d’avoir la texture soyeuse de la crème fraîche, elle aura tendance à se séparer.

Question sur les allergies

L’intolérance au lactose est-elle la même chose que l’allergie au lait ?

Non. L’intolérance au lactose est provoquée par la diminution de la production de lactase dans notre organisme. La lactase est une enzyme aidant à digérer le lactose, sucre retrouvé à l’état naturel dans le lait. Les symptômes les plus courants sont les gonflements, les crampes et la diarrhée. L’allergie au lait est pour sa part une réaction à la protéine contenue dans le lait.

Questions sur l’édulcorant SPLENDA®

Qu’est-ce que l’édulcorant SPLENDA®?

L’édulcorant SPLENDA® est la marque de commerce pour le sucralose. On obtient le sucralose au moyen d’un processus breveté qui convertit le sucre en édulcorant sans calories et sans glucides. Le sucralose provient du sucre et goûte le sucre, mais ce n’est pas du sucre.

Qu’est-ce que le sucralose?

SPLENDA® contient du sucralose, qui est un dérivé de sucre blanc ordinaire (saccharose). Mais le sucralose n’est pas considéré par l’organisme comme un sucre. Il franchit rapidement le tube digestif et est excrété sans changement.

L’édulcorant SPLENDA® peut-il être utilisé en toute sécurité par toute la famille?

Oui. L’édulcorant SPLENDA® peut être utilisé en toute sécurité par toute la famille, dont les enfants, les femmes enceintes ou qui allaitent et les personnes diabétiques. Les données de sécurité sur le sucralose ont été examinées par l’U.S. Food and Drug Administration (FDA) ainsi que par des autorités internationales en matière de santé comme l’Organisation mondiale de la Santé. La sécurité du sucralose est bien documentée dans plus de 100 études scientifiques menées sur une période de plus de 20 ans.

Quel est le rôle de l’édulcorant sans calories SPLENDA® dans une saine alimentation?

L’édulcorant sans calories SPLENDA® peut être utilisé dans le cadre d’une saine alimentation incluant une variété d’aliments nutritifs en portions modérées. Comme l’édulcorant sans calories SPLENDA® a le goût du sucre et peut être utilisé pour la cuisson sur la cuisinière et au four, il permet de répondre à la demande d’aliments et de boissons au goût délicieux sans les calories du sucre. Comment l’édulcorant SPLENDA® peut-il être sans calories ? Une fois consommé, le sucralose franchit rapidement le tube digestif et est excrété sans changement. Comme il est sans calories, le sucralose n’est pas considéré par l’organisme comme un glucide.

Est-ce que le SPLENDA® contient de l’aspartame?

Le goût sucré de l’édulcorant sans calories SPLENDA®, granulé ou en sachets, provient du sucralose. Aucun produit SPLENDA® ne contient d’agent édulcorant aspartame. L’édulcorant SPLENDA® est plus proche (au goût) du sucre que tout autre édulcorant hypocalorique.

Questions sur l’ostéoporose

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

L’ostéoporose est une maladie caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une détérioration du tissu osseux. Elle entraîne la fragilisation des os et augmente le risque de fracture, notamment de la hanche, de la colonne vertébrale et du poignet. Les personnes atteintes d’ostéoporose connaissent une diminution considérable de leur qualité de vie et peuvent même perdre leur autonomie fonctionnelle. Au Canada, une femme sur quatre et au moins un homme sur huit de plus de 50 ans souffrent d’ostéoporose. On évalue à deux millions le nombre de Canadiennes et Canadiens susceptibles d’être victimes d’une fracture ostéoporotique au cours de leur vie.

La stratégie la plus efficace pour combattre l’ostéoporose réside dans la constitution et le maintien d’une bonne masse osseuse dès l’enfance. De fait, nombreuses sont les preuves qui démontrent qu’une forte consommation de calcium accroît le gain de masse osseuse pendant la croissance, retarde la perte osseuse liée à l’âge et réduit le risque de fractures ostéoporotiques. Il est reconnu que le lait et les produits laitiers représentent les sources de calcium les plus fiables sans oublier qu’ils contiennent d’autres nutriments qui contribuent à la santé des os (des protéines et du magnésium, par exemple). Il est important de se souvenir que le calcium et la vitamine D qui se trouvent naturellement dans le lait et les produits laitiers sont réputés avoir un effet hautement bénéfique sur la santé osseuse puisque la vitamine D améliore l’absorption du calcium qui, lui, est la composante de base d’une ossature solide. De plus, certaines études ont démontré que le calcium des produits laitiers peut être meilleur pour la santé des os et éventuellement pour la prévention de l’ostéoporose, que les suppléments de calcium.

Reconnu comme une excellente source de calcium, le lait a donc sa place à l’intérieur d’un régime alimentaire sain et équilibré et constitue un moyen facile de donner à vos enfants les nutriments qu’il leur faut pour prévenir de graves maladies.

Le lait sert-il à d’autres fonctions qu’au renforcement des os et des dents ?

Pratiquement toutes les cellules de notre organisme, y compris celles du cœur, des nerfs et des muscles, ont besoin de calcium pour bien fonctionner.
Le calcium est essentiel pour bâtir et conserver des os solides.
Le calcium normalise les battements cardiaques et régularise la pression sanguine.
Il peut contribuer à réduire les risques d’hypertension.
Le calcium est important pour la coagulation normale du sang, laquelle est essentielle à la cicatrisation.
Le calcium est nécessaire aux contractions et relaxations musculaires qui nous permettent de nous mouvoir.
Le calcium peut aider à prévenir le cancer du côlon chez certains individus.
Le calcium est nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux.

Questions sur la santé

Le calcium et le contrôle du poids

Selon les résultats de plus de 30 études scientifiques, un régime à forte teneur en calcium pourrait favoriser le maintien d’un poids santé et même faciliter la perte de poids. En fait, il semblerait que le calcium donne au corps la possibilité d’utiliser de manière plus efficace les graisses comme source d’énergie en plus de réduire l’accumulation de celles-ci dans les cellules. Il semble aussi que le calcium du lait et des produits laitiers serait plus efficace à cette tâche que les suppléments de calcium, ce qui porte à croire que d’autres ingrédients contenus dans le lait, comme les protéines, pourraient aussi jouer un rôle important, peut–être en réduisant l’appétit. Cette perte de poids pourrait être encore plus efficace chez les personnes qui ont l’habitude de consommer peu de produits laitiers.

Les produits laitiers, la source de calcium la plus fiable

Le calcium est nécessaire à la bonne marche de plusieurs de nos fonctions vitales tout au long de notre vie. Les produits laitiers sont considérés comme la meilleure source de calcium car, en plus d’en contenir une grande quantité, ce calcium est facilement assimilé par le corps.

De plus, puisque le calcium est naturellement présent dans le lait, celui-ci est réparti uniformément dans le contenant. En effet, le calcium du lait ne se dépose pas au fond du contenant, comme cela se produit lorsqu’on en ajoute à d’autres boissons, comme dans les boissons de soya par exemple. Voilà pourquoi le lait blanc et le lait au chocolat sont des sources de calcium très fiables.

La vitamine D : des avantages inattendus

La vitamine D est nécessaire pour aider le corps à absorber et utiliser le calcium des aliments que nous mangeons. Voilà pourquoi elle joue un rôle important dans le maintien de la bonne santé des os.

Selon des études récentes, la vitamine D peut également contribuer à la prévention du cancer du côlon, de la sclérose en plaques, de la polyarthrite rhumatoïde et du diabète de type 1.

Des recherches démontrent aussi qu’un régime alimentaire sain qui inclut des produits laitiers peut jouer un rôle dans la prévention du syndrome métabolique et du diabète de type 2. On définit le syndrome métabolique comme un ensemble de symptômes interdépendants (par exemple, l’obésité abdominale, l’hypertension, l’hypercholestérolémie) qui accroissent le risque de problèmes cardiovasculaires et de diabète de type 2. Ce syndrome touche à peu près le quart de la population adulte du monde occidental.

Avez-vous des produits qui ne contiennent aucun gluten ?

Québon propose plusieurs produits sans gluten. En voici la liste complète :

Québon, Mélanges à crème glacée vanille et chocolat

Québon, Lait – écrémé, 1 %, 2 %, 3.25 %

Québon, Lait au chocolat

Québon, Lait de poule 1 %

Québon, Lait de beurre

Ultra’Crème de Québon 5%, Mélange de crème et lait pour café

Ultra’Crème de Québon 10 %, Crème à café

Ultra’Crème de Québon 15 %, Crème de table

Ultra’Crème de Québon 35 %, Crème à fouetter

Ultra’Crème de Québon 15 %, Crème champêtre

Ultra’Crème de Québon 35 %, Crème champêtre

Ultra’Crème de Québon 35 %, Crème à cuisson

Ultra’Crème de Québon 3 %, Crème anglaise

Ultra’Crème de Québon 24 %, Crème fouettée véritable (aérosol)

Les gras trans naturellement présents dans les produits laitiers en faible quantité ne sont pas associés à des problèmes de santé.
Le gras des produits laitiers contient une très faible quantité de gras trans naturels.Ces gras trans se forment dans le rumen (estomac) des vaches par un processus tout à fait naturel. Ils sont également présents en faible quantité dans la viande de ruminants comme le bœuf et l’agneau.

Ces gras trans naturels ne sont pas associés à des problèmes de santé selon la documentation scientifique. Au contraire, plusieurs études suggèrent que bon nombre de ces gras trans, notamment les « ALC » (acides linoléiques conjugués) pourraient même être bénéfiques et contribuer à prévenir certains types de cancer, comme le cancer du sein.

Contrairement aux gras trans naturels, les gras trans industriels sont considérés comme les pires gras pour le cœur. En effet, ils augmentent le mauvais cholestérol (LDL) et diminuent le bon cholestérol (HDL), accroissant ainsi grandement les risques de maladies cardiaques.

Ces gras trans industriels sont formés lors d’un processus appelé « hydrogénation partielle » (ou plus communément nommé « hydrogénation »). Ce procédé d’hydrogénation partielle est utilisé pour transformer une huile végétale liquide en un gras qui demeure solide à la température de la pièce. On retrouve des gras trans industriels dans plusieurs margarines et dans le shortening végétal ainsi que dans de nombreux aliments préparés avec ces gras, notamment plusieurs produits de boulangerie commerciaux, croustilles et aliments frits.

Vous trouverez un complément d’information sur le site officiel des Producteurs Laitiers du Canada.

Autres questions

Je veux acheter un de vos produits, mais mon épicerie ne l’a pas en stock. Que puis-je faire?

Si l’épicerie a déjà des produits Québon, nous n’avez qu’à demander au responsable de la section laitière de commander le produit que vous cherchez. Si le produit n’est toujours pas sur les tablettes, vous pouvez nous écrire un courriel afin de nous informer de l’adresse de votre épicerie. Nous enverrons un représentant pour qu’il puisse intervenir.

Certains dépanneurs et épiceries n’ont pas de produits Québon pour des raisons contractuelles. Si c’est le cas de votre épicerie, nous vous suggérons de visiter un autre magasin afin d’acheter les produits Québon.